Invités

Julie Forgues

Julie Forgues est
originaire de l’Ontario et habite présentement au Nouveau-Brunswick. Elle a obtenu son BFA de l’Université de Moncton en 1995 et sa MFA Studio –
photographie à L’Université Concordia en 1999. Entre 2002 et 2005, elle a
terminé ses études et a poursuivi sa recherche en vue d’obtenir son Doctorat en Études et Pratiques des Arts à l’UQAM. Elle est membre de la Faculté des arts visuels à l’Université de Moncton depuis 2000 où elle enseigne la photographie.

Elle est présentement chef de département depuis 2016. Ses œuvres ont été présentées en exposition solo à la Galerie Colline à Edmundston, N.-B. en 2014 et à la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen à Moncton. Elle a aussi exposé en groupe à cette même galerie ainsi qu’à la Galerie Beaverbrook à Fredericton. De plus, elle a participé à des programmes d’artiste en résidence inter alia en Chine, au Japon et en Arctique. Au fil des années elle a aussi exposé ses œuvres en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Chine et au Japon sur le plan international. Julie Forgues participera à un programme d’artiste en résidence du mois d’août 2017 au mois de février 2018 à l’hôtel Swatch Art Peace, renommée à Shanghai et au Studio Vermont à Vermont à l’été 2018. Elle considère son œuvre comme un entre-deux entre l’espace et le lieu.

Johan Sorensen

Au fil de l’histoire, il y a eu un grand nombre de discussions sur ce qu’est un portrait et comment le créer. Les portraits ont été composés et créés dans divers média tels la sculpture, la peinture et la photographie. Chaque medium a des normes précises pour guider la création d’un portrait.

En ce qui concerne le portrait photographique, il y a le portrait «classique» dans lequel le sujet est photographié du buste en montant, utilisant les méthodes d’éclairage de haute qualité. Avec l’émergence de la photographie numérique, combinée avec le journalisme, de nouvelles normes pour le portrait ont été établies et l’impression a changé.

Johan Sorensen concentre ses efforts sur le portrait conceptuel depuis la dernière année. C’est une approche très exigeante. Son défi est de fusionner son
imagination et sa créativité dans l’atteinte d’un seul résultat. Il est
essentiel que le modèle/sujet, les accessoires et l’environnement s’agencent bien afin de produire l’impact de l’image. On aperçoit dans ses portraits la création artistique en lien avec le portrait. Johan Sorensen offre des présentations qui stimulent les nouvelles idées et qui visent à rendre son approche amusante et créative avec l’éclairage et la pose.

Eric Boutilier-Brown

Eric Boutilier-Brown, basé à Halifax, est photographe et éducateur. Il se passionne pour la photographie depuis  trente ans. Il se concentre surtout sur l’architecture et portraits des nues, avec une grande préférence pour la lumière infrarouge qui s’épanche dans ces deux manifestations de son œuvre.

Eric travaille avec des appareils-photos numériques (conventionnels et convertis aux sensibilités infrarouges), et a aussi utilisé une gamme de formats film de 35mm et des appareils-photo avec optique de 12’’X 20’’dans le passé.

Il est membre fondateur de la galerie ViewPoint à Halifax. Son œuvre
a été exposée sur la scène internationale et publiée partout au monde dans plus de deux douzaines de livres et revues. Ses images figurent dans des collections publiques au Canada et dans des collections privées dans le monde entier.

Description de ses présentations

Photographie architecturale : Intérieurs

Joignez-vous à Eric Boutilier-Brown pour une présentation et atelier pratique explorant la photographie des espaces intérieurs. Les intérieurs présentent une gamme de défis photographiques qui seront abordés dans l’atelier qui prendra place dans une église historique à Moncton. Eric exposera diverses
approches à la photographie architecturale et offrira des trucs pour contourner les défis que présente la lumière provenant des fenêtres et de l’extérieur. Les participants doivent apporter leur appareil-photo, leur trépied et câbles de déclenchement. Aucun objectif grand angle ne sera trop grand pour cet atelier!

Ingrid : Le portfolio irlandais

Afin de célébrer trente ans en photographie, Eric Boutlilier-Brown a
passé deux semaines à l’été 2016 à photographier une modèle nue dans les ruines mystérieuses et dans les paysages somptueux de l’Irlande. De ces images, Eric a choisi douze photographies dans le but de créer Ingrid, the Ireland Portfolio, son quatrième portfolio focalisé sur les modèles. Cette présentation abordera les origines, les

Stephen Bulger

La Galerie Stephen Bulger a ouvert ses portes le 23 mars, 1995 et est la destination de choix au Canada pour les photographies. Elle accueille environ dix expositions par année, et participe dans des foires internationales des arts. La Galerie possède un inventaire d’une vingtaine de milles photographies et agit comme représentante pour des photographes reconnus ainsi que des successions importantes.

L’intérêt en photographie de Stephen Bulger prit forme comme passe-temps alors qu’il était enfant. Il a poursuivi ses études en photographie à l’Université Ryerson et a commencé à organiser des expositions. Il fut le directeur fondateur (de 1990 à 1993) de la Galerie Ryerson au 80, rue Spadina à Toronto. Il siégea sur le comité des expositions et a géré plus de trente expositions. Alors qu’il travaillait comme assistant en classe et technicien à l’OCAD University ( alors le Ontario College of Art, ou l’OCA), il a entrepris  d’élaborer un plan pour l’ouverture de sa propre galerie.

Depuis 1995, Stephen Bulger a organisé plus de 200 expositions, en solo ou collectives, de photographes contemporains et historiques et a publié des livres et des catalogues. Sa galerie a exposé des photographies individuelles ainsi que des séries d’ouvrages dans des collections privées et institutionnelles partout au monde. Il a donné un très grand nombre de présentations au sujet des photographes et des collections de photographies. Il a participé dans des jurys  et festivals de photographie. Il est l’instigateur et co-fondateur de CONTACT, le festival de photographie de Toronto (le plus grand au monde), qui a célébré son 20ième anniversaire en mai, 2016.

Stephen Bulger a siégé à titre de président du Conseil d’administration de l’Association of International Photography Art Dealers (AIPAD) à Washington, D.C. Il fut membre du Conseil d’administration de la Commission canadienne d’examen des exportations de biens culturels ainsi qu’un membre fondateur du Conseil consultatif du Centre des images de Ryerson. Il fait aussi parti de l’Association des marchands d’art du Canada.

Karen Ruet

Karen Ruet a obtenu son diplôme du New Brunswick College of Craft and Design (NBCCD). Elle travaillait déjà comme photographe autonome et journaliste au Telegraph Journal. Elle était responsable pour la couverture médiatique des arts sur la scène provinciale pour l’édition du samedi sur les arts, Salon. Par la suite, elle a écrit
une chronique hebdomadaire «Art Now» pour le Daily Gleaner. Elle a enseigné un cours avancé en chambre noire pour le noir et blanc au NBCCD. Elle a été coordonnatrice de la galerie Connexion, centre d’artistes autogéré. Elle est membre du collectif photographique Silver Fish à Fredericton depuis ses débuts en l’an 2000.

Présentement, elle est enseignante à temps-plein au NBCCD et coordonnatrice de la Galerie George Fry. En 2015, elle a collaboré, avec Terry Graff, conservateur principal et directeur exécutif de la Galerie d’art Beaverbrook, à l’organisation d’une exposition d’un groupe de 18 personnes, qui se nomma «Phantom Presence : Contemporary Photography in New Brunswick». M. Graff l’a choisie comme artiste en vedette dans l’exposition. La Banque de la Nouvelle-Écosse lui a conféré le statut d’artiste en résidence à la galerie.

felix russo

Felix Russo est le fondateur, rédacteur et éditeur de la revue PhotoEd et du Guide PhotoEd pour la photographie. Photo Ed Magazine est dans sa 15ième année et a publié 43 numéros. Le
but de PhotoEd Magazine est d’éduquer, motiver et inspirer. Il vise à mettre en valeur l’œuvre et le talent canadien, établi et émergeant. La revue met de l’emphase sur les gens et leur personnalité, sur leur cheminement en
photographie et leurs images captivantes ainsi que leur passion pour la photographie. Chaque numéro comprend un thème qui permet aux lecteurs d’approfondir le sujet. Quelques numéros notables furent celui sur Notre
planète en changement, trois numéros sur le talent en émergence dans les
collèges et universités ainsi qu’un numéro sur Le photographe engagé-
explorant le thème des photographes impliqués dans la société – mettant en
vedette Maurice Henri, fondateur de Caméras pour guérir. Depuis 2003 et
à tous les quatre ans, PhotoEd 
publie un numéro spécial sur la photographie 3D. Ces numéros sont en
grande demande, celui de 2003 a été complètement vendu en six mois. Les
commandes pour ces numéros (lunettes rouge/cyan incluses) proviennent de
partout dans le monde.

Le Guide PhotoEd
pour la photographie offre un format magazine pour apprendre et explorer le
domaine de la photographie. Le concept fut élaboré se basant sur quarante ans
d’expérience dans l’enseignement de la photographie. Les sujets sont présentés
sur une ou deux pages – ces sujets abordent ce qu’il faut savoir afin de
pouvoir rapidement passer à la pratique. La formation en photographie est basée
sur trois étapes: ce qu’il faut savoir, des exercices d’apprentissage (eg, portraits, nature morte, architecture et photographie de rue), et l’exploration. Le guide en est à sa troisième édition avec plus de 13,000 ventes. C’est une ressource pour l’enseignement et l’apprentissage à un prix abordable et est utilisée par les écoles, les collèges et les universités partout au Canada.

Le deuxième numéro sur la photographie en noir et blanc a été publié en l’hiver 2016. La photographie en noir et blanc continue à être une source d’inspiration qui stimule et motive les photographes. Au printemps 2017, nous publierons notre numéro pour célébrer le 150e anniversaire du Canada
– envoyez-nous vos images du Canada.

Zachary Melanson

Zachary Melanson est photographe, sculpteur et co-fondateur de Community Forests International, une organisation sans but lucratif qui combat les effets du
changement climatique et l’inégalité en encourageant l’auto-prise en charge des
communautés rurales dans leur environnement. Zachary a obtenu un baccalauréat en photographie et en beaux arts en 2007 du Nova Scotia College of Arts and Design à Halifax. Il a crée des œuvres d’art publique à Halifax
aussi bien en photographie qu’en sculpture. En 2008, il tourna son attention vers la fondation de Community Forests International.

Sa plus récente collection de photographies, Island of Change, illustre la vulnérabilité des communautés rurales aux prises avec le changement climatique sur l’Île de Pemba et petites îles environnantes en Tanzanie. Zachary a beaucoup voyagé et continue de s’impliquer auprès des communautés de Pemba afin de partager leurs
histoires et perspectives alors qu’ils réinventent leur manière de vivre et de
travailler sur leurs terres.

Roberta Bondar

Dale Wilson

Maurice Henri

Adriana Pérez

ANdré gallant

Brian Atkinson

Carlos Pineda Núñez

Dale Wilson

Daryl Benson

Darwin Wiggett

Ren Bostelaar

Bob Carnie

Douglas Kirkland

Eric Boutilier Brown

Fred Horton

Freeman Patterson

Jeff Babineau

John Chardine

David Corkum

Struan

Yan-Sun Tong 湯友新

John Sexton

John Sylvester

Karen Casey

Noel Chenier

Richard Martin

Samantha Chyrsanthou

Sasha Onyshchenko

Walt Malone